Grands-parents porteurs

Grands-parents porteurs

Article publié dans le hors-série de Grandir autrement Porter passionnément, août 2022.

Le portage des bébés, ces « bras supplémentaires » qui répondent si bien à leur besoin de proximité et facilitent tellement la vie, sont généralement le fait des mères et des pères.
Mais pas que : les grands-parents (surtout les grands-mères, il faut bien dire…) font aussi de très bons porteurs !

Certaines portent leurs petits-enfants après avoir (parce qu’elles ont ?) porté leurs enfants quelques décennies plus tôt. C’est par exemple le cas d’Agnès : « J’avais l’expérience du portage en tant que maman, et c’est tout naturellement que ma fille m’a invitée à porter son bébé en écharpe à sa naissance. » Et aussi de Diane : « Quand ma fille aînée a accouché, c’était une évidence pour moi de lui apporter un de mes porte-bébés à la maternité (j’ai choisi un ring-sling, porte-bébé à anneaux, dans un tissu aéré, pensant qu’il serait adapté à l’atmosphère surchauffée de la maternité !). »

D’autres, sans avoir jamais porté leurs enfants, vont découvrir les joies du portage avec les petits-enfants, souvent en voyant leur(s) enfant(s) les porter. Ainsi Paulette, à qui la belle-fille a proposé d’essayer un préformé pour aller se balader avec sa petite-fille de 5 mois. Au premier abord réticente, elle a fini par trouver ça génial, « et de toute façon, ils n’avaient pas de poussette et je ne me voyais pas la porter dans les bras pendant une heure ! »

En tout cas, toutes ont les mêmes mots pour décrire à la fois le côté pratique et l’aspect affectif qu’a revêtu pour elles le fait de porter leurs petits-enfants.
Ainsi, quand son premier petit-enfant est né, Agnès avait « à ce moment-là une douleur chronique dans l’épaule droite, et le portage en écharpe (lui) a permis d’être proche de ce bébé (qu’elle avait) tant envie de prendre dans les bras ». Elle poursuit : « Étant éloignée géographiquement de mes petits-enfants, le portage m’a permis d’entretenir avec chacun d’eux une relation privilégiée, ces moments-là nous ont énormément rapprochés. Tous les quatre savaient que mamie Agnès avait toujours un tour dans son sac (un moyen de portage), et si une promenade était un peu longue, même à 3 ou 4 ans, je sortais le sling ou le Meitai magique. Aujourd’hui, ma dernière petite-fille a 7 ans, et elle a toujours envie de cavaler sur mon dos ou d’être portée dans un de mes moyens de portage, pour voir si elle peut encore y rentrer ! »
Pour Diane, qui a donc porté son petit-fils dès la maternité, cela tenait à la fois de l’intuition (intuition des besoins du bébé et de sa maman) et de la transmission entre générations : « Je voulais rassurer mon nouveau petit-fils en le gardant contre moi, tout en permettant à ma fille de pouvoir manger ou récupérer un peu. Ces premiers moments de proximité avec le premier bébé de ma fille ont été d’une émotion rare, sous le signe de la transmission et du partage de ce qui m’avait tellement aidé quand j’étais moi-même devenue maman. »

Cela lui a donné, et donne sûrement à beaucoup de grands-parents porteurs, le sentiment d’être compétent, de faire ce qu’il faut, d’être « à sa place » : « Materner la maman (mothering the mother), répondre à ses besoins ET à ceux de son bébé, je me suis sentie “bien”, en totale adéquation avec mes valeurs. »

Et pourquoi se limiter aux petits-enfants ?! Pour sa part, Agnès a étendu le portage aux petits-neveux : « Devenues mamans à leur tour, mes nièces m’ont toujours laissé une place pour porter leur bébé, chaque fois que l’occasion se présentait. Je me sens privilégiée, et je ressens un lien très fort et réciproque avec mes petits-neveux. Aujourd’hui, je porte mes derniers petits-neveux, des jumeaux de 5 mois, quand je vais aider leurs parents quelques jours. Je ne suis pas près d’arrêter, je pense ! »
Tant il est vrai que le portage, c’est pour la vie tant qu’il y a des bébés à porter !

Photo extraite de l’ouvrage de Francis Latreille Les derniers peuples des glaces (Gallimard).

A propos de l'auteur

Claude Didierjean-Jouveau

Animatrice de La Leche League France, rédactrice en chef de la revue "Allaiter aujourd'hui !" Auteur de plusieurs ouvrages sur l'allaitement, la naissance et le maternage.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Prochains événements

  • Aucun événement à venir
  • Derniers Tweets

    Archives