Jours de pointe

Jours de pointe

Extrait de l’Album tendresse de la nouvelle maman.

À certaines périodes, les bébés allaités se mettent brusquement à réclamer beaucoup plus souvent à téter. Cela se produit généralement vers trois semaines, six semaines et trois mois.

Auparavant, on appelait ces périodes « poussées de croissance », car on pensait qu’elles correspondaient à des moments où le bébé grandissait et grossissait, ce qui engendrait des besoins accrus.

On remet aujourd’hui en question cette explication [1]. Mais quoi qu’il en soit et quelle que soit la cause, le piège, à ce moment-là, est de croire (et ce d’autant plus que tout l’entourage familial et médical vous le dit et vous le redit) qu’on n’a pas/plus assez de lait ou que ce lait n’est pas/plus assez riche, et en conséquence de commencer à donner des compléments de lait artificiel.

Alors qu’il suffit de laisser le bébé téter aussi souvent et aussi longtemps qu’il veut pour voir les choses revenir « à la normale » en quelques jours.

Et n’oubliez pas que le sein, ce n’est pas que de la nourriture, et que le bébé peut avoir envie de téter davantage pas seulement parce qu’il a plus faim !

 

[1] Pourtant, l’anthropologue américain Lampl avait découvert en 1995 que, pendant les neuf dixièmes du temps, les nourrissons ne grandissent pas du tout, mais qu’en revanche, lors des poussées de croissance, ils peuvent prendre jusqu’à deux centimètres en moins d’une journée !

A propos de l'auteur

Claude Didierjean-Jouveau

Animatrice de La Leche League France, rédactrice en chef d'Allaiter aujourd'hui ! Auteur de plusieurs ouvrages sur l'allaitement, la naissance et le maternage.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Derniers Tweets

Archives

tempus mattis adipiscing consectetur risus. lectus leo sem, ut et,

Pin It on Pinterest