Passer du temps avec ses enfants

Passer du temps avec ses enfants

Qualité contre quantité ? La polémique fait rage depuis longtemps, et ça continue : vaut-il mieux, pour le bon développement de l’enfant, peu de temps mais « de qualité » avec ses parents, ou du temps « en quantité » ?

Il y a plus de vingt ans déjà, la journaliste Anne Sinclair déclarait : « J’ai longtemps été adepte de la fameuse théorie : dans les rapports avec les enfants, ça n’est pas la quantité qui compte, c’est la qualité. À l’usage, j’ai mesuré que c’était complètement faux : il ne peut pas y avoir de qualité s’il n’y a pas quantité. Vous n’êtes pas immédiatement disponible cinq minutes par jour ; c’est si vous êtes disponible pendant une heure que vous aurez cinq minutes de vraie qualité. » [1]

Un rapport instructif

Un rapport publié en octobre 2015 par l’association américaine de défense des enfants Search Institute [2] est venu conforter l’idée que le temps passé avec ses enfants compte beaucoup pour leur avenir.
Fondé sur l’étude de plus de 1 000 Américains parents d’enfants âgés de 3 à 13 ans, le rapport conclut que la qualité de la relation parents-enfant est dix fois plus importante pour le développement social, éducationnel et émotionnel de l’enfant que des facteurs démographiques tels que la race, la composition de la famille ou le niveau de ses revenus.
Et pour que cette relation s’épanouisse, il faut que les parents y investissent « du temps et de l’énergie ».
Commentant ce rapport, Peggy O’Mara, l’ancienne éditrice de Mothering Magazine (un magazine parental fondé en 1976 sur des valeurs semblables à celles de Grandir autrement), a déclaré qu’il confirmait ce que l’on sait sur la façon dont les êtres humains se développent : « C’est en imitant et en regardant des modèles que nous apprenons, beaucoup plus qu’en faisant ce qu’on nous dit de faire. C’est pourquoi lorsque les parents interagissent avec leurs enfants, quand ils s’intéressent à eux, quand ils les aident à réaliser leur potentiel, les enfants font cela d’eux-mêmes à mesure qu’ils grandissent. » [3]

Du temps avec l’enfant, mais comment ?

Mais passer du temps avec ses enfants ne veut pas nécessairement dire consacrer deux, trois ou quatre heures à jouer avec eux, faire du sport avec eux, aller voir un dessin animé avec eux, bref « faire des activités » (sous-entendu des activités spéciales enfants) avec eux.
Au risque de me répéter, je voudrais redire ici à quel point je suis d’accord avec Jean Liedloff qui, dans Le concept du continuum [4] et parlant des Yequanas avec lesquels elle a vécu, écrit : « Il leur arrive certes de câliner leurs bébés, de leur faire “coucou” ou de chanter pour eux. Mais la personne qui s’occupe d’un bébé passe la plus grande partie de son temps à s’occuper… d’autre chose que du bébé ! Les bébés yequanas sont sans cesse au milieu d’activités auxquelles ils participeront plus tard, à mesure qu’ils grandiront ». Pour elle, « si, tout au long de la journée, on joue avec l’enfant, on lui parle, on l’admire…, on le prive de cette phase dont il a besoin : être spectateur, porté dans les bras ». Et quand il grandit, « dans la mesure où un bambin veut apprendre ce que font les adultes, il veut pouvoir centrer son attention sur un adulte lui-même centré sur ses activités d’adulte ».
L’enfant est fait pour être libre d’aller et venir, entre des compagnons de jeu, des activités libres (et non pas toujours programmées par l’adulte), et la possibilité d’observer voire de participer à sa mesure aux activités des adultes.
Vous avez dit apprentissages autonomes ?

[1] Télé Obs, 29 avril 1994.
[2] Don’t forget the families.
[3] Time with Children Matters Most.
[4] Éditions Ambre (2006).

 

Cette chronique est parue dans le n° 57 de Grandir autrement, mars 2016.

About The Author

Claude Didierjean-Jouveau

Animatrice de La Leche League France, rédactrice en chef d'Allaiter aujourd'hui ! Auteur de plusieurs ouvrages sur l'allaitement, la naissance et le maternage.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Derniers Tweets

Archives

neque. ultricies facilisis Praesent quis ut sed Sed fringilla id leo.

Pin It on Pinterest