Sortie de mon livre « Allaiter plus longtemps »

Sortie de mon livre « Allaiter plus longtemps »

Le 15 septembre est sorti aux éditions Jouvence mon nouvel ouvrage, sur l’allaitement long : « Allaiter plus longtemps. Facteur de santé pour la mère et l’enfant et source de confiance mutuelle ».

Collection Jouvence santé.
141 pages.

Introduction

Dans la « panoplie » de ce qu’on appelle, faute d’un terme plus approprié, « maternage proximal »[1], on trouve essentiellement trois pratiques : l’allaitement prolongé, le sommeil partagé et le portage.
Ayant déjà consacré un ouvrage à chacune des deux dernières, il m’a semblé logique de les compléter avec un livre sur l’allaitement prolongé, d’autant qu’il existe peu de choses sur le sujet en français.
Mon but, avec ce livre, n’est pas de convaincre les femmes d’allaiter longtemps. Il est bien plutôt, comme avec mes autres ouvrages, de donner à celles qui le font des « munitions » pour se convaincre qu’elles ne font pas « mal » en allaitant longtemps, bien au contraire, et éventuellement avoir des arguments à opposer à leur entourage et aux professionnels de santé et professionnels de la petite enfance qu’elles peuvent être amenées à rencontrer
En effet, chez nous, dès que l’allaitement dépasse quelques semaines, la mère est assaillie de questions, de remarques, de critiques, d’interrogations… et soumise à rude pression : « Quand est-ce que tu arrêtes ? », « mais quand vas-tu lui donner autre chose ? », « ton lait ne doit plus lui suffire », « ça suffit comme ça, pas la peine de continuer », « là, vous vous faites plaisir, c’est tout », « vous êtes aveugle aux signes que vous envoie votre bébé disant qu’il veut arrêter de téter » (si, si, je l’ai entendu, de la bouche d’une psy !), « vous le rendez dépendant », « attention à l’inceste » (s’il s’agit d’un garçon), « vous allez en faire un homosexuel », « il risque d’avoir des TOC plus tard »,… j’en passe, et des meilleures.
La limite au-delà de laquelle cela devient soit inutile, soit pathologique, varie selon les gens : pour certains, ce sera 3 mois, pour d’autres 6 mois, pour d’autres encore 9 ou 12 mois.
Sans qu’aucune raison valable, aucune étude scientifique sérieuse ne vienne corroborer ces dires.
Je voudrais donc montrer qu’allaiter longtemps n’est ni pathologique, ni farfelu, ni le fait de superwomen bizarroïdes, mais tout simplement normal. Et que les enfants allaités longtemps sont eux aussi normaux !

[1] Le terme anglais d’attachment parenting est plus satisfaisant dans la mesure où il ne limite pas ces pratiques à la mère et où il se réfère explicitement à la théorie de l’attachement sur laquelle elles se basent.

 

Sommaire

Mais qu’est-ce qu’un allaitement « long » ou « prolongé » ?
Y a-t-il un âge « naturel » pour le sevrage dans l’espèce humaine ?

Dans l’histoire, dans la France actuelle et ailleurs dans le monde
Préhistoire et histoire
Une hypothèse intéressante
Dans le monde
En France
Les recommandations des autorités sanitaires internationales et nationales
Comment se retrouve-t-on à allaiter un bambin ?

Le lait maternel après 6 mois, 12 mois…
Calories, graisses et autres nutriments
Poids et taille
Richesse en oméga-3
Toujours des anticorps
Et les quantités ?
Qu’en est-il des polluants ?

C’est bon pour la santé de l’enfant
Tant que dure l’allaitement
Moins d’allergies
Moins de maladies cardio-vasculaires
Moins d’obésité
Risque de puberté précoce
Moins de cancers
Moins de troubles alimentaires
Diminution du risque épileptique
Un meilleur développement oro-facial

Développement cognitif, performances scolaires, santé mentale, relations avec les parents et relations sociales
Développement cognitif et performances scolaires
Développement du langage
Santé mentale, problèmes de comportement, développement en général
Relations avec les parents et les autres adultes

C’est bon pour la santé de la mère
Tant que dure l’allaitement
Cancers
Diabète
Obésité et surpoids
Maladies cardio-vasculaires
Santé osseuse
Endométriose
Maladie d’Alzheimer
Arthrite rhumatoïde
DMLA

Réconfort, plaisir, ce qu’en disent les mères… et les enfants
Réconfort, apaisement
Plaisir, détente
Mots d’enfants allaités

Comment cela se passe en vrai
Comment de fois l’enfant tète-t-il ?
Tétées d’endormissement, tétées nocturnes
La place des solides
Mais s’il ne grossit plus assez ?
Résister aux critiques
Se constituer un réseau
Allaiter devant les autres
On peut allaiter longtemps tout en ayant repris le travail
Allaiter pendant la grossesse, co-allaiter
Savoir faire évoluer la relation d’allaitement

Critiques et questions
Mauvais pour l’autonomie de l’enfant ?
Des mères abusives ?
Ou abusées ?
Le signe d’une pathologie chez la mère ?
Une sucette ambulante ?
Il ne vous mord pas ?
Mauvais pour les dents ?
Des enfants marginalisés ?
Une « mauvaise habitude » ?
Mauvais pour les seins ?
Mauvais pour le couple ?
En cas de séparation
Les seins, c’est sexuel !
Les femmes qui allaitent longtemps n’ont plus de vie sexuelle
Anti-féministe ?
Répondre à LA question : mais quand est-ce que tu vas arrêter ?

La fin de l’allaitement
Il y a sevrage et sevrage
Sevrage « naturel » ?
Sevrage à l’initiative de la mère
Une nouvelle étape

Petite bibliographie

About The Author

Claude Didierjean-Jouveau

Animatrice de La Leche League France, rédactrice en chef d'Allaiter aujourd'hui ! Auteur de plusieurs ouvrages sur l'allaitement, la naissance et le maternage.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 7

Newsletter

Prochains événements

Derniers Tweets

Archives

8963ed9d221f866640d2010bf950876dCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCCC

Pin It on Pinterest